BIO ET BIODYNAMIE

La maison Arnaud Boué a décidé de produire des vins prestigieux en appliquant les méthodes et prescriptions de l’agriculture biologique et de la biodynamie. La certification "Agriculture Biologique" a été obtenue et, au fur à mesure des partenariats et des conversions des fournisseurs, de plus en plus de cuvées porteront le logo "bio" . Concernant la biodynamie, nous appliquons les règles et principes sans être certifiés.

Mais quels sont vraiment les principes de ces méthodes dont tout le monde parle tant aujourd’hui ?

L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L'agriculture biologique est le mode de culture « vert » le plus connu. Le principe de l’agriculture biologique est l’absence d’utilisation de produits de synthèse. Elle passe donc par l’absence d’herbicides, remplacés par le travail du sol ou l’enherbement.

 

Pour lutter contre les maladies dites cryptogamiques (mildiou et oïdium principalement en viticulture), pas de molécules de synthèse mais essentiellement le soufre et le cuivre. Ce dernier pouvant s’accumuler dans les sols et devenir toxique pour les végétaux, la viticulture est soumise à des quotas d’utilisations de cuivre.

Enfin, les insecticides de synthèse sont également proscrits.

 

Lors de la vinification, peu de produits œnologiques sont autorisés et les pratiques limitent les intrants, en particulier le SO2 (sulfites).

Depuis le 1er Janvier 2019, nous sommes certifiés Agriculture Biologique par Ecocert pour notre vinification, élevage et mise en bouteille. Ainsi, les premières cuvées certifiées "AB", issues de parcelles déjà converties à l'agriculture biologique,  seront commercialisées à partir du millésime 2017.

LA VITICULTURE BIODYNAMIQUE

Ce mode de culture, dont la création par Rudolf Steiner remonte aux années 1920, connait une popularité et un développement plus récents. Ce type d'agriculture met l'accent sur l'équilibre des écosystèmes, leur développement intégral et l'interrelation des sols, des plantes et des animaux. Dans ce mode de production, on porte une attention particulière aux « forces » terrestres et cosmiques, qui influencent les cultures.

 

Dans les préceptes de Steiner, la chaux et l'azote sont des vecteurs des « forces terrestres » et la silice, le soufre, le phosphore et les éléments traces métalliques sont des vecteurs des « forces cosmiques ». La culture biodynamique se base sur l’apport de préparations dynamisées.

 

Composts, décoctions de plantes, et préparations 500 (bouse de corne) et 501 (silice) sont les apports principaux de la biodynamie. Ces apports se font à très faible dose, de l'ordre de quelques grammes par hectare. A la vigne comme au chai, les actions sont dictées par un calendrier des cycles lunaires et des marées, qui ont une influence sur les cultures et les productions.

Il existe de nombreuses controverses concernant le côté occulte, ésotérique de la biodynamie et sur l’absence de réelles études scientifiques pour l’appuyer. Arnaud Boué, en bon scientifique de formation, utilise cette culture de façon pragmatique, comme une avancée par rapport à l’agriculture biologique, sans sectarisme, en s’intéressant aux aspects pratiques et logiques de la démarche.

© 2018 Maison Arnaud Boué.